Nouveautés automobiles



Chevrolet C/K 1500, un produit rendu à maturité

par Jacques Duval

Depuis quelques années maintenant, la camionnette C/K de Chevrolet de même que son équivalent chez GMC, la Sierra, doivent affronter une concurrence de plus en plus forte. Pendant des années, le Dodge Ram était une entité négligeable, grappillant moins de 10% du marché des camionnettes intermédiaires. De nos jours, ce total a doublé. Et que dire du Ford F-150 complètement renouvelé depuis le printemps dernier. Plusieurs craignaient que l'hégémonie de Ford serait menacée avec l'arrivée de cette nouvelle génération épousant des formes que certains craignaient être trop audacieuses. Pourtant, comme chez Dodge, l'audace a payé et le F-150 continue de surpasser le Chevrolet C/K au palmarès des camionnettes les plus vendues.

Ceci ne signifie pas pour autant que le gros camion Chevrolet ne soit plus dans le coup. En fait, les lignes de la caisse sont moins arrondies que celles du Ford et sa calandre plus sage que celle du Dodge Ram, mais la présentation d'ensemble est toujours élégante. En fait, c'est probablement le design le plus équilibré du lot: un peu rétro, mais élégant tout de mÍme. Je dois avouer que notre modèle d'essai avait fière allure avec sa peinture deux tons, ses roues en alliage et son habitacle très cossu. C'est d'autant plus méritoire que la dernière refonte date de 1988.

Aménagement
De bonnes notes doivent également être accordées au tableau de bord qui a été entièrement revu en 1995. Cette amélioration a permis au C/K de passer du pire au meilleur à ce chapitre. Autrefois un cauchemar sur le plan esthétique et ergonomique, cette planche de bord possède un look qui la place en tête de la catégorie. De plus, chaque commande est facile d'accès et d'opération. Par contre, le porte-gobelet n'est pas plus inspirant qu'il le faut tandis que certains panneaux intérieurs auraient pu être mieux alignés. Soulignons au passage, que le coussin de sécurité du côté du passager peut être désactivé afin de permettre l'utilisation d'un siège pour bébé à l'avant.

Même si Ford a fait grand état de la troisième portière intégrée à ses modèles à cabine allongée sur son F-150 1997, il faut préciser que Chevrolet a dévoilé le concept de cette troisième porte en 1995, mais n'a réussi à le commercialiser qu'une année plus tard. La structure de la cabine ne semble pas être affectèe par cette ouverture supplémentaire tandis que sa présence facilite énormément l'accès à la banquette arrière qui s'est révélée confortable. Assez du moins pour accueillir une ou deux personnes pour un trajet de moyenne distance.

Mécanique
Si la division Chevrolet ne semble pas tellement pressée de modifier la présentation extérieure de ses camionnettes C/K, elle ne néglige pas la mécanique. En 1996, le V6 4,3 litres gagnait 40 chevaux, le V8 5,0 litres 45 chevaux et le V8 5,7 litres 50 de plus. Pour ne pas être en reste, le gargantuesque V8 7,4 litres voyait sa puissance portée à 290 chevaux, une hausse de 60 par rapport à la version précédente. La camionnette mise à notre disposition était animée par le V8 5,7 litres couplé à une boîte automatique à quatre rapports. Ce modèle 4x4 était équipé de presque tous les accessoires du catalogue, ce qui portait son prix à plus de 40 000$. Nous sommes loin des frustres outils de travail d'autrefois. En fait, depuis quand un travailleur a besoin de sièges baquets en cuir pour se rendre au chantier ou transporter des vieilles planches?

Notre édition "gentleman farmer" est donc destinée à une utilisation plus familiale que commerciale. C'est également un choix intéressant pour les travailleurs autonomes oeuvrant dans les secteurs de la construction et de la rénovation qui font de leur camionnette leur véhicule de travail et de loisir. À ce titre, le modèle K 1500 mis à ma disposition se débrouillait assez bien sur le plan de la conduite et de la tenue de route, malgré le fait que la suspension transmet une secousse lorsqu'on franchit les joints d'expansion de la chaussée. De plus, lorsque la route est bosselée, il ne faut pas se montrer trop impétueux dans les virages puisque le train arrière aime danser la sarabande. Ces traits de comportement s'atténuent lorsque le camion est moyennement chargé. Par contre, la consommation de ce V8 5,7 litres augmente au prorata de la charge. Et comme nous avons enregistré une moyenne de 17,4 l/100 km sans que le camion ne soit chargé, à vous d'en tirer les conclusions qui s'imposent. Quand au système de traction aux quatre roues motrices, il s'enclenche facilement en théorie à l'aide d'un levier placé sur le plancher. Malheureusement, ce levier s'est révélé d'une précision aléatoire et il a fallu se reprendre à plusieurs reprises avant de passer en mode 4x4. Les brefs essais hors route m'ont convaincu de la valeur du rouage d'entraînement. Par contre, de meilleurs pneumatiques pourraient améliorer le comportement hors route.

Cette camionnette est performante et confortable en plus de proposer un agrément de conduite relevé pour la catégorie. Cependant, le prix à payer est une consommation de carburant élevée qui augmente en mode 4x4 et une fois le camion chargé. Et le Chevrolet K1500 n'est pas une exception à la règle, tous les camions intermédiaires sont gourmands en raison de leur V8 de forte cylindrée.

Sur la grande route et dans les villes secondaires, un camion de la taille du K1500 ne représente aucun inconvénient au chapitre de la maniabilité et du comportement urbain. C'est une autre chose en plein centre ville alors que les voitures qui nous entourent semblent avoir rapetissées de beaucoup. En fait, même les camionnettes S-10 ou Ranger paraissent presque fragiles. Il ne faut pas être intimidé par les dimensions généreuses de la caisse lorsqu'il faut se faufiler dans la circulation. Et contrairement à ce qu'on serait porté à croire, le K1500 se stationne quand même assez facilement en raison d'un diamètre de braquage "raisonnable", une position de conduite élevée et la présence d'excellents rétroviseurs extérieurs. Toutefois, il faut parfois passer de longues minutes à chercher un espace de stationnement assez généreux pour y garer notre mastodonte.

En conclusion
Ses dimensions, son prix et sa consommation placent le Chevrolet K1500 dans une catégorie tout de même assez sélecte. Il faut se demander si ceux qui ont besoin d'un tel outil de travail ont les ressources financières pour se payer ce luxe et ces accessoires. Je suis prêt à parier que les versions "travail" du K1500 sont beaucoup plus rationnelles côté prix et équipement.

Fiche comparative
 
Chevrolet K1500
Club Cab 4x4
Ford F-150
Supercab 4x4
Dodge Ram 1500
Cab 4x4 SWB
Empattement: 359 cm 353 cm 352 cm
Longueur: 553 cm 561 cm 569 cm
Largeur: 195 cm 199 cm 201 cm
Hauteur: 192 cm 191 cm 189 cm
Poids: 1995 kg 2033 kg 2114 kg
Puissance: 255 hp 235 hp 220 hp
Pneus: P245/75R16 P235/70R16 LT225/75R16
Réservoir: 95 litres 95 litres 98 litres
Longueur de plateau: 200 cm 201 cm 204 cm
Capacité de remorquage*: 2948 kg 3539 kg 3538 kg

* dépend des options choisies


© InfraStructures - Tous droits réservés - All rights reserved