Les progrès dans la technologie du recyclage sont primés par EQAR

Peter Craven, Chef du service Marketing, CDE Global Ltd,
collaboration spéciale


 


Dans le cadre de sa conférence annuelle qui s’est tenue récemment à Rotterdam, aux Pays-Bas, l’association européenne de l’assurance qualité du secteur recyclage (EQAR) a décerné à CDE Global un prix qui récompense les améliorations récentes apportées à son équipement de recyclage des déchets de construction, de démolition et d’excavation.

Le prix récompense les diverses innovations introduites par CDE Global et déployées pour la première fois à Stuttgart, en Allemagne, pour le compte de la société Feess Erdbau GmbH. Eoin Heron, directeur régional de CDE pour l’Europe et la Russie, a offert le commentaire suivant : «Le projet que nous avons réalisé pour Feess Erdbau à Stuttgart est l’aboutissement de 10 ans de recherche sur la conception et la production des installations de recyclage des déchets de construction et de démolition. Initialement, nous ne sommes intervenus qu’au Royaume-Uni. Mais ces dernières années, nous avons élargi notre rayon d’action et nous intervenons aujourd’hui en Europe, avec beaucoup de succès.»

Le projet de Stuttgart a été marqué par le lancement du crible primaire R2500 utilisé comme vecteur d’alimentation de l’installation de recyclage des déchets de construction et de démolition. «Le R2500 a été spécialement conçu pour utilisation dans le traitement des matériaux difficiles», explique le responsable du développement des produits de CDE, Kevin Vallelly. «La machine assure le transfert efficace des déchets de construction et de démolition vers l’installation de lavage, ceci grâce à une trémie d’alimentation de grande capacité pouvant traiter jusqu’à 20 t de matériaux. L’opérateur est ainsi libre de se consacrer à d’autres tâches, sachant que le remplissage s’effectue de manière optimum sans requérir l’attention permanente d’un technicien.»

Le R2500 extrait tous les matériaux de plus de 100 mm présents dans le flux d’alimentation et les décharge dans le convoyeur de déstockage des matériaux surdimensionnés. Les matériaux de moins de 100 mm sont eux déversés dans l’installation de lavage mobile M2500. Le développement le plus significatif dans la gamme des M2500 est le lancement du nouveau crible boulonné Infinity P2-75, un crible d’agrégat de 5 m x 1,5 m qui a fait l’objet d’un brevet international en raison de la construction spéciale des parois latérales du crible.

«Au tout début, c’est dans le secteur de l’aérospatiale que nous avons cherché notre inspiration, et en particulier dans la conception des ailes d’avion. Les seuls a priori que nous nous sommes imposés, au niveau conception, étaient que le crible devait être rectangulaire et disposer d’un, de 2 ou de 3 étages de criblage», déclare Neil Mullan, ingénieur principal du service recherche et développement et spécialiste du secteur cribles de CDE. D’après CDE, les cribles de la gamme Infinity sont capables de la même accélération que les cribles conventionnels, tout en étant plus légers, d’où une réduction de la consommation d’énergie et des coûts d’exploitation. «Notre double priorité, réduction de la consommation d’énergie et exploitation efficace de toute la puissance disponible, a inspiré plusieurs innovations de la gamme Infinity», explique Neil Mullan. Un séparateur magnétique placé au-dessus du convoyeur d’alimentation M2500 permet en outre l’extraction des matériaux ferreux qui sont ensuite déstockés dans une benne.

L’étage supérieur du crible Infinity P2-75 élimine les matériaux de plus de 45 mm, et les matériaux de granulométrie comprise entre 8 et 45 mm sont acheminés vers la phase de débourbage. Le débourbeur mobile AggMax, mis en œuvre durant cette phase, soumet les matériaux à une friction extrême qui détache les boues et limons fins présents sur les agrégats recyclés et permet leur élimination. C’est durant cette phase que sont aussi éliminés diverses substances et résidus légers, composés organiques, bois, plastique, papier et polystyrène. À la sortie du AggMax, les agrégats lavés sont classifiés par taille, 8 à 16 mm, 16 à 32 mm et 32 à 45 mm.

Les matériaux de 0 à 8 mm sont pompés dans la fosse du M2500 et transférés dans le système de lavage du sable EvoWash où le sable de 0 à 2 mm et les gravillons de 2 à 8 mm sont drainés puis déstockés dans une zone d’entreposage où sont conservés les produits prêts pour la vente. Le système EvoWash élimine tous les matériaux indésirables de moins de 63 µ qui sont ensuite acheminés, mélangés aux eaux usées de l’installation, vers l’épaississeur AquaCell.

L’épaississeur AquaCell est le dernier produit de la gamme AquaCycle et il est spécialement conçu pour les sites ne disposant que d’un espace limité. «La gamme AquaCycle est une gamme avérée de systèmes de recyclage de l’eau, mais nous avons spécifiquement développé le système AquaCell pour ce projet, pour deux raisons principales», explique Kevin Vallelly. «La première est pour permettre aux opérateurs travaillant dans des sites où l’espace est sévèrement limité de bénéficier des avantages offerts par les systèmes de lavage de ce type. En outre, le système AquaCell est conçu pour n’occuper que la place nécessaire pour 2 conteneurs standard, ce qui facilite grandement le transport.»

Le nouvel épaississeur AquaCell est doté aussi d’un système de concentration des boues qui alimente le système de traitement en boue de densité constante. «Ce système qui fournit au centrifugeur décanteur un produit de qualité constante, garantit une performance optimum à cette étape du traitement», déclare monsieur Vallelly. «Nous sommes ainsi à même d’optimiser la phase de traitement des boues tout en garantissant le maintien de la capacité de production du système de lavage et donc des volumes de production. Nos clients peuvent ainsi répondre à la demande croissante d’agrégats et de sable recyclés.»

Le responsable du programme CDE pour ce projet, Marc Jennings, rappelle que l’objectif était de maximiser le taux de récupération des matériaux tout en réduisant le volume des déchets inutilisables et en augmentant la valeur des granulats et du sable récupérés. Ces objectifs ont tous été atteints. «Les innovations que nous avons introduites permettent aux opérateurs d’augmenter la valeur des sables et des granulats récupérés dans les déchets de construction et de démolition et d’élargir la gamme d’applications des produits lavés et prêts à l’emploi. Ce qui permet d’augmenter le retour sur investissement de ces systèmes de traitement avancés au fur et à mesure que s’impose la capacité des produits recyclés à constituer une alternative viable aux matériaux d’extraction vierges.»

Partagez sur Facebook / Share on Facebook    


© InfraStructures - Tous droits réservés - All rights reserved