FirstStopToyota.Com

The Web's Most Comprehensive Social Networking Community for Toyota Enthusiasts


Toyota FJ Cruiser, un Bachibousouc de beau camion


Par Jacques Duval

 

La première fois que j'ai vu ce bonbon de la route en sa version de série, c'était au salon de l'auto de Los Angeles. À travers les différents dévoilements, qui promettaient mers et monde, se trouvait ce petit camion sorti tout droit d'une aventure de Tintin au Congo. Sans tambours, ni trompettes, la simple silhouette du FJ Cruiser, suffisait à attirer les meutes de curieux pour venir voir de plus près cette surprise aux accents d'une autre époque. Maintenant que le FJ Cruiser est dans mon entrée de garage, le plus difficile est de repousser à distance les attroupements de curieux qui suivent encore ses moindres faits et gestes.

 

Descendant du Land Cruiser FJ40

Le FJ Cruiser de Toyota prend ses racines auprès d'un des modèles les plus marquants de l'histoire du fabricant nippon, soit le FJ40. Entre 1960 et 1983, il a été fabriqué à plus d'un million d'exemplaires, le tiers d'entre eux se sont retrouvés en Amérique du Nord et une grosse majorité d'entre eux sont encore au boulot dans certains des secteurs les plus austères du globe. Par sa silouhette et son aménagement intérieur, le FJ Cruiser rappelle en un coup d'il, que l'histoire de Toyota est bien ancrée dans le segment tout terrain, et ce depuis plus d'un demi siècle.

Avec ses énormes pneus, le message est clair. Le FJ Cruiser ne fait pas dans la dentelle. Sa garde au sol de 24 cm lui permet de livrer la marchandise, et de sortir des sentiers battus. Animé d'un V6 de 239 hp et offrant un couple de 278 lb-pi, il est bien de son temps. La mécanique offre un juste équilibre entre puissance et consommation d'essence.

 

Avec ses énormes pneus, le message est clair. Le FJ Cruiser ne fait pas dans la dentelle. Sa garde au sol de 24 cm lui permet de livrer la marchandise, et de sortir des sentiers battus. Animé d'un V6 de 239 hp et offrant un couple de 278 lb-pi, il est bien de son temps. La mécanique offre un juste équilibre entre puissance et consommation d'essence.

Le FJ Cruiser ne peine aucunement lors d'accélérations vives sur l'autoroute et nous permet de se promener, contrairement à certains compétiteurs, sans devoir faire rugir un moteur anémique. La consommation est, quant à elle, assez surprenante. Bien qu'un confrère m'avait raconté avoir été outré par une consommation qui frôlait les 20 l/100 km, j'ai réussi à faire 11 l/100 km en conduite normale sur route. La consommation augmente naturellement en ville ou hors route mais demeure raisonnable, si on considère le gabarit du véhicule.

 

 

Une mécanique éprouvée

Pour assurer les capacités hors route du FJ Cruiser, Toyota s'est basé sur la mécanique du Tacoma. Le sélecteur permet de passer d'une position offrant soit une propulsion, une traction aux quatre roues, ou cette dernière démultipliée. Un différentiel à désaccouplement automatique permet de passer de l'un à l'autre sans devoir s'arrêter.

Comparé à un Jeep TJ Unlimited le FJ offre une douceur de roulement et un aménagement intérieur qui le rend plus polyvalent. Cependant, il a quelques taches au tableau. L'utilisation des panneaux d'accès à l'arrière et difficile dans un contexte quotidien. De plus, la visibilité arrière et trois quart arrière est pratiquement inexistante, faisant place à d'immenses montants qui améliorent le style, mais pas la conduite.

D'autres points négatifs sont reliés au style... Les moulures de plastique moulé des ailes comportent de nombreuses cavités qui se remplissent de boue. Les autres éléments de carrosserie qui semblent être en acier, sont fait de plastique qui résiste mal aux écorchures.

Somme toute, le FJ Cruiser s'inspire d'un véhicule qui a fait sa marque par sa robustesse et sa fiabilité. Malheureusement, bien que les composantes mécaniques soient à la hauteur, les composantes de plastique de la carosserie sont trop fragiles pour résister à l'usure.

Maintenant reste à savoir si Hergé considèrerait le FJ Cruiser pour véhiculer son héros sans âge et ses comparses vers de nouvelles aventures. Je crois que oui!

 Fiche Technique Toyota FJ Cruiser
 Type: utilitaire sport
 Moteur: V6 - 4,0 litres - 24 soupapes
 Puissance: 239 hp @ 5200 tr/min - 278 lb pi @ 3700 tr/min
 Transmission: automatique à 6 rapports
 Direction: à crémaillère, assistée
 Suspension: av indépendante / ess. rigide
 Freins: av disques / arr disques - ABS
 Accélérations 0-100 km/h: 8,2 s
 Vitesse maximale: 180 km/h

 
  Toyota FJ Cruiser

Nissan XTerra

Jeep TJ Unlimited

 Empattement: 269 cm 270 cm 262 cm
 Longueur: 467 cm 454 cm 424 cm
 Largeur: 190 cm 185 cm 169 cm
 Hauteur: 183 cm 190 cm 180 cm
 Poids: 1946 kg 1969 kg 1736 kg
 Puissance: 239 hp 265 hp 190 hp
 Pneus: 265/70R17 265/75R16 LT245/75R16
 Réservoir: 72 litres 80 litres 72 litres

 


L'original

Les Toyota Land Cruiser de la série J40 étaient offerts avec des moteurs à essence (FJ) ou diesel (BJ). Le modèle le plus connu est le 2 portes, mais des versions pickup, crewcab et wagon étaient également disponibles.

La plupart des modèles avaient des portières et un toit amovibles ainsi qu'un pare-brise inclinable.

Puisque les supports de moteur sont semblables, il est relativement facile de remplacer le moteur Toyota par un V8 Chevrolet.

Les Toyota de la série J40 sont très populaires auprès des collectionneurs, vous trouverez plus de détails auprès de la Toyota Land Cruiser Association au www.tlca.org





© Infrastructures - Tous droits réservés