Nouveautés automobiles



Lincoln Navigator
luxe et robustesse assurés

par Jacques Duval

Autres temps, autres moeurs: il y a une dizaine d'années, le seul fait d'associer le nom de Lincoln à toute randonnée en forêt aurait été jugé totalement déplacé. Cette division de voitures de luxe tenait mordicus à s'associer à une image de club de golf, de rencontres d'affaires et d'hôtels de première classe. Elle n'avait rien à faire avec les sentiers boueux, les routes forestières et la conduite en tout terrain. Mais, c'était avant les années 90 et l'engouement général pour les utilitaires sports. Cette division a donc décidé de joindre le mouvement des véhicules tout terrain, et la décision était d'autant plus facile à prendre que Ford était en voie de réviser de fond en comble son utilitaire sport pleine grandeur. Il suffisait à Lincoln de modifier l'Expedition afin de rencontrer ses critères en matière de luxe et de comportement et le tour était joué. Le Navigator est maintenant prêt à s'attaquer à un marché toujours en pleine croissance.

"Big is beautiful"
Les succès foudroyants du Ford Expedition depuis son lancement l'an dernier de même que les chiffres de ventes très élevés des Chevrolet Tahoe, GMC Yukon et du Suburban sont autant de preuves que les gros gabarits sont toujours très en demande chez nos voisins du sud. Et comme ils associent toujours luxe et dimensions généreuses, Lincoln a choisi de modifier le Ford Expedition au lieu de garnir de cuir l'habitacle d'un Explorer.

Puisque l'Expedition a fait ses preuves sur le plan de la mécanique et du châssis, Lincoln s'est surtout concentré à habiller son gros 4x4. Il fallait donc lui donner une allure à part qui permettrait de l'identifier à coup sûr. Ce qui explique cette calandre chromée prédominante qui domine la partie avant du véhicule. Elle surplombe un pare-chocs aux dimensions impressionnantes destiné à accentuer le caractère costaud de ce véhicule. La partie arrière est également modifiée visuellement afin d'éviter toute confusion avec l'Expedition. On a également ajouté une lunette arrière pouvant s'ouvrir séparément du hayon. Enfin, le Navigator possède des marchepieds intégrés et dotés feux incorporés afin de faciliter les choses lorsqu'on veut prendre place à bord de nuit.

Compte tenu des dimensions extérieures, il ne faut pas se surprendre si l'habitacle est caverneux. Les occupants des places avant bénéficient de tout l'espace possible. Un important vide-poches central de même que de nombreux espaces de rangement permettent de transporter une foule de choses utiles et inutiles, vous avez l'embarras du choix.

À l'arrière, deux sièges baquets entrecoupés d'une console géante et d'un accoudoir aux dimensions généreuses sont offerts en équipement standard afin de bien associer ce gros tout terrain à un véhicule de luxe. Et pour contrer la Suburban, on offre également une banquette arrière. Celle-ci est superflue cependant, car elle est aussi difficile d'accès qu'inconfortable. Dans l'ensemble, la qualité des matériaux, la sellerie de cuir, le volant avec boudin de bois garni de cuir contribuent à assurer une impression de luxe et de confort.

Costaud ? Certainement !
Même si on a tenté de transformer l'habitacle en chambre d'hôtel de luxe, aucun effort n'a été ménagé pour rendre cette Lincoln d'une robustesse à toute épreuve. Le châssis de la Ford Expedition était costaud, la division Lincoln l'a rendu encore plus rigide. Côté moteur, pas question de lésiner sur les moyens alors que le choix s'est porté sur le V8 5,4 litres d'une puissance de 230 chevaux. S'il est vrai que sa consommation est particulièrement élevée avec une moyenne de près de 18,0 l/100 km, il permet d'assurer de bonnes performances même si ce véhicule pèse plus de 2500 kg. En outre, la capacité de remorquage est de 3650 kg. Nous sommes vraiment dans un monde de démesure.

Les ingénieurs ont insisté pour être en mesure d'offrir un utilitaire sport capable de remorquer de lourdes charges. Les personnes devant déplacer une remorque à chevaux, un bateau ou un véhicule récréatif de poids élevé pourront dorénavant le faire en tout confort au volant du Navigator. Détail intéressant, la version deux roues motrices utilise des ressorts pneumatiques aux roues arrière seulement, tandis que le modèle 4x4 opte pour ce type de suspension aux quatre roues. Mieux encore, la version à traction intégrale s'abaisse de 5 cm à l'arrêt pour faciliter l'accès à bord et la sortie. Par contre, les marchepieds sont relativement étroits et plus encombrants qu'autre chose pour les personnes portant des chaussures de grande taille. Enfin, le Navigator roule sur des pneus qui lui sont exclusifs et fabriqués par Continental. Ils sont surtout conçus pour assurer le maximum de silence de roulement tout en étant capables de se débrouiller en conduite sur les routes secondaires et les sentiers boueux.

Malgré ses dimensions imposantes, cette Lincoln se conduit très facilement et est plus agile qu'on serait porté à le croire. Malheureusement, la direction à assistance variable est beaucoup trop sensible à basse vitesse et on a toujours tendance à louvoyer sur la route. C'est beaucoup mieux à vitesse plus élevée, mais c'est encore trop généreux côté assistance. Malgré cet irritant, sa conduite sur routes et autoroutes n'est nullement problématique. Et la surprise est survenue en franchissant un circuit "hors route" surtout constitué de routes boueuses et étroites. Malgré son gabarit, le Navigator s'est révélé agile et confortable tandis que son système de traction intégrale effectuait le travail. Il faut souligner que la version 4x4 de ce Lincoln utilise le système Control-Trac qui permet de choisir entre les quatre modes suivants en tournant un simple bouton: deux roues motrices, traction intégrale automatique, ou deux gammes de rapports en 4x4. Tandis que les modèles proposés par General Motors dans la catégorie des utilitaires sports commencent à prendre de l'âge, Ford fait flèche de tout bois avec le Ford Expedition et le Lincoln Navigator. Ce dernier a de très bonnes qualités, mais son prix, ses dimensions aussi bien que sa consommation le réservent surtout à des personnes bien nanties n'ayant pas à se déplacer trop souvent dans la circulation urbaine. Pour Lincoln, c'est une ère de renouveau alors qu'on tente de rajeunir l'image et la clientèle.

Pour l'instant, la demande pour le Lincoln Navigator est tellement forte que la compagnie a été obligée de modifier ses facilités de production pour rencontrer les exigences des carnets de commande.

Fiche Technique Lincoln Navigator
Type: utilitaire sport, traction intégrale
Moteur: V8 - 5,4 litres - 16 soupapes
Puissance: 230 hp @ 4250 t/min / 325 lb pi @ 3000 t/min
Transmission: automatique à 4 rapports
boîte de transfert à 2 gammes, mode automatique
Direction: à billes - assistance variable
Diamètre de braquage: 11,8 mètres
Suspension: av indépendante, arr essieu rigide
Freins: disques av / disques arr - ABS
Fiche comparative
Voiture:
Lincoln Navigator
Chevrolet Tahoe
Chevrolet Suburban
Empattement: 302 cm 334 cm 299 cm
Longueur: 520 cm 558 cm 505 cm
Largeur: 195 cm 195 cm 195 cm
Hauteur: 194 cm 185 cm 185 cm
Poids: 2520 kg 2430 kg 2390 kg
Puissance: 230 hp 290 hp 255 hp
Pneus: P245/75R16 P245/75R16 p245/75R16
Réservoir: 113 litres 159 litres 114 litres
Configuration passagers: 7 passagers 9 passagers 5 passagers


© InfraStructures - Tous droits réservés - All rights reserved